Comment choisir ses chaussures de sécurité ?

Chaussures de sécurité

À l’heure actuelle, les blessures aux pieds constituent toujours 7%  (au minimum) des accidents du travail. Par conséquent, il est primordial de se protéger en choisissant des chaussures de sécurité. Mais comment les choisir ?

Chaussures de sécurité : Kézako ?

Également connues sous l’appellation « chaussure de travail », les chaussures de sécurité sont des chaussures de sport conçues pour garantir la sécurité de leurs porteurs.

Ces chaussures servant à protéger les mollets, les chevilles et les pieds contre de nombreux risques de nature thermique, chimique et électrique. Ils font partis des équipements de protection individuelle (connu sous l’acronyme « EPI) pour protéger les salariés et les ouvriers en contact avec de perforations (par des éclats de verre, des pointes, des métaux, etc.), des risques climatiques, de chocs, des écrasements, de produits chimiques possibles ou autres risques. En général, elles sont plus grandes par rapport à des chaussures classiques et ont des propriétés conformes aux normes de sécurité, santé et d’hygiène.   

Afin d’investir dans des chaussures de sécurité femme, la majorité des travailleurs et salariés se méfient de la semelle. Celle-ci doit être dentelée et extrêmement dure. La protection de la pointe (coque de la chaussure) et les moindres détails supplémentaires doivent être soignesement vérifiés.     

Pour plus d’infos, consultez le site comme  www.esquad-pro.com

Pourquoi faut-il mettre des chaussures de sécurité ?

La protection de la partie supérieure du pied est primordiale pour de nombreux travaux. Souvent, la coque protège contre les glissements des objets lourds. En fonction de l’embout de la chaussure de sécurité, 3 degrés de protection peuvent être fournis. La mesure de protection la plus sûre consiste à éviter que des objets lourds ne tombent à 20 kilogrammes d’une hauteur d’un mètre (les travailleurs de la construction risquent de tomber des outils ou matériaux). D’autres chaussures peuvent protéger les pieds contre un objet de 10 kilogrammes qui s’effondre de la même altitude.

Bref, d’autres ne disposent pas d’embout renforcé, mais disposent de qualités distinctes, en particulier sur la semelle. La semelle qui empêche de déraper et la semelle renforcée empêchent les chutes et les glissades. Les sabots terrains humides des cliniques ou les mocassins utilisés pour les carrelages huileux dans la cuisine entrent dans cette catégorie.

De plus, la chaussure de securite peut également empêcher les fuites accidentelles de pétrole ou d’huile et d’autres substances. Une meilleure semelle est autant exploitée pour se prémunir contre les dangers de la perforation (ouvriers du bâtiment). Le corps de la chaussure est capable de protéger contre la flamme (bottes de pompier), les substances corrosives (site) ou l’humidité (tâches d’extérieur). Bref, les chaussures de protection soutiennent la cheville et préviennent les entorses.

Quels sont les critères à considérer lors du choix des chaussures de sécurité ?

Les chaussures de travail doivent être correspondantes au travail durable, confortable et considéré. En fonction des dangers exposés sur le lieu de travail. Les chaussures en question seront hautes et basses et apparaîtront sous forme de bottes de sécurité, de mocassins ou de sabots.

Des paramètres de base du confort sont la délicatesse de la chaussure et la meilleure respirabilité des matériaux qui constituent les chaussures. L’utilisateur doit également tenir compte des conditions climatiques (milieu humide, chaud, froid, etc.) du lieu de travail.

Outillage professionnel : commander une perceuse visseuse de marque en ligne
Les différents types d’ouverture des volets