La serrure à carte, plus pratique que la traditionnelle serrure à clé !

Pour pouvoir s’intégrer facilement dans l’ère de la technologie du numérique, il est intéressant de renforcer la sécurité de nos biens pour vivre sereinement. Si vous avez peur de perdre votre précieuse clé, pourquoi ne pas opter pour une serrure sans clé plus fiable ? Gros plan sur ce sujet.

Qu’est-ce qu’une serrure à carte

La serrure à carte fait partie de la famille de verrou entrant dans la catégorie de serrure sans clé. Précisons en passant que la plupart de ces serrures fonctionnent par le biais d’un courant électrique, continu ou alternatif. Comme son nom l’indique, ce type de serrure à verrouillage automatique a besoin d’une carte pour fonctionner, en l’occurrence, d’une carte magnétique ou à puce.

La serrure à carte magnétique utilise pour cela une induction magnétique pour déverrouiller un ouvrant. Elle est fréquemment employée dans les hôtels, magasins ou locaux d’entreprise… Tandis qu’une serrure qui a besoin d’une carte à puce fonctionne grâce à l’appui d’un ordinateur (serveur) et d’un radar qui va lire la puce électronique placée dans son champ de vision. Cette puce électronique permettra d’ouvrir la porte à une liste préétablie et enregistrée dans l’ordinateur.

Comment fonctionnent de telles serrures ?

Le verrouillage d’une serrure à carte donnée dépend de la présence ou non d’une poignée de porte. Ainsi, une porte démunie de poignée effectue un verrouillage automatique avec pênes dormants demi-tour automatiques (ou un verrouillage automatique avec pênes coniques automatiques) dès qu’on enlève la carte de la fente réservée à cet effet. Mais si la porte possède une poignée, le verrouillage est à ce moment mécanique et électronique, puisqu’on ferme la porte avec la poignée.

Elles marchent toutes les deux avec un système de gâche/pêne électrique occasionné par l’attraction mécanique entre deux plaques de charge contraire. Dès qu’on introduit la carte magnétique ou la carte à puce dans la fente, le courant est coupé et l’attraction entre la gâche et le pêne rompue, la porte s’ouvre. Notons aussi que de telles serrures possèdent une option de verrouillage automatique avec fonction anti-panique en cas de sinistre grave.

Pratique ou pas ? Les enjeux à gagner

Actuellement, la stratégie sécuritaire prise par les différentes sociétés civiles ou privées se concentre sur la praticité de ces serrures qui n’ont pas besoin de clé, mais qui sont contrôlables facilement. En effet, ces serrures permettent aux dirigeants d’entreprise par exemple de faciliter le travail de pointage journalier et horaire de leurs employés. Ils pourront suivre en temps réel le mouvement de sortie et d’entrée de leurs salariés.

Sur un tout autre plan, il y a quelques risques à prendre avec ce type de serrures, ne serait-ce que parce qu’il est dépendant d’un courant électrique ou d’une démagnétisation de la carte. Dans les deux cas, le système pourra tomber en panne. Pour la serrure à carte à puce aussi, le code pourra être piraté et on est obligé de changer régulièrement de code d’accès. Mais pour ce qui est de la Sécurité, elles offrent toutes un bon niveau de sûreté à toute épreuve.