Les erreurs à ne pas commettre en cas de cystite

Cystite

Avoir une envie de faire pipi tout le temps et ressentir des brûlures au niveau des voies urinaires sont les principaux symptômes de la cystite. S’agissant d’une infection urinaire plus ou moins grave, une consultation chez un spécialiste s’impose dans l’immédiat. Un médecin recommande dans la plupart du temps des traitements antibiotiques. Mais rien ne vous empêche de vous tourner vers les remèdes naturels. Quoi qu’il en soit, il existe des erreurs à ne pas commettre pour ne pas aggraver la situation.

Réduire la consommation d’eau au quotidien

Bien que vous suiviez un traitement médicamenteux, les symptômes ne vont pas disparaitre tout de suite. Tout dépend du stade auquel vous vous trouvez ainsi que de vos habitudes au quotidien. Au début, vous pouvez en avoir marre d’aller fréquemment aux toilettes, cela s’avère même douloureux. Alors, pour l’éviter, vous buvez moins d’eau ? C’est une erreur à ne jamais commettre. Au contraire, buvez encore plus d’eau (2 L par jour). L’eau élimine en effet les toxines et les bactéries pathogènes qui se forment avec les mictions. Pour que ce soit plus efficace, ajoutez du jus de citron dans votre verre tout en limitant autant que possible les sucres. En plus de donner un meilleur goût à votre eau, il a un pouvoir alcalinisant qui réduit les sensations de brûlure. Ainsi, même si la miction vous cause des douleurs intenses dans le bas du ventre, au fil du temps, elle s’estompe grâce à une bonne hydratation. Chez les femmes atteintes d’une cystite aigüe, il serait judicieux d’ajouter du jus de canneberge dans l’eau. Il empêche les microbes de s’accrocher sur la paroi de la vessie. Riche en vitamine C, en minéraux et en antioxydants, notez qu’il maintient également la santé de la totalité des organes humains. Le site femannose.com vous en dira plus sur cette maladie, notamment les causes, les symptômes et les traitements souvent conseillés.

Se retenir pour aller aux toilettes

Une cystite cause qui bloque la guérison, c’est essayer de se retenir pour aller aux toilettes. Pour vous, arriver à se retenir pendant une demi-journée est-il un défi ? Eh bien ! Il n’y a pas de quoi à en être fier. Même s’il se révèle ennuyeux et douloureux de devoir faire des allers retours pour aller au petit coin, se retenir ne fera qu’empirer les choses. En effet, votre corps manifeste ce besoin pour de bonnes raisons. Il a surtout envie de se débarrasser des bactéries à l’origine de l’inflammation. Certaines femmes souffrant de cette pathologie exagèrent aussi en matière d’hygiène. Ce n’est pas parce que votre appareil urinaire est atteint d’une infection qu’il est « sale ». Si vous utilisez les mauvais gestes et les mauvais produits, les bactéries vont se développer encore plus. Évitez alors de faire des douches vaginales à chaque fois que vous ressentiez l’envie ou en introduisant de l’eau dans votre vagin. Limitez les produits d’hygiène intime parfumés ainsi que les bains moussants. Et lorsque vous vous essuyez, allez de l’avant vers l’arrière. Notez que les selles contiennent des germes qui peuvent vous contaminer.

Manger des aliments sucrés et épicés

Que vous preniez des médicaments ou que vous optiez pour un remède naturel, ne pas faire attention à ce que vous mangiez serait une erreur en cas de cystite. Une bonne alimentation soulage les douleurs causées par l’infection, mais certaines nourritures sont à bannir. Limitez les sucreries car celles-ci risquent de nourrir les bactéries responsables de la maladie. Cela inclut les sodas, les gâteaux, les cocktails, etc. Il en est de même pour les viandes rouges, les charcuteries et les plats épicés. Si vous avez l’habitude d’ajouter du piment dans vos recettes, essayez de vous retenir pour cette fois ! À l’inverse, augmentez plutôt votre consommation de fruits et de légumes. Mangez au quotidien des myrtilles, des kiwis, des baies ou des groseilles. En plus de renforcer les voies urinaires, ils vont booster votre système immunitaire. Pour les collations, remplacez les fromages durs avec des fromages frais présentant une faible teneur en matières grasses. Pour le yaourt, préférez-le sans sucre tout en y ajoutant de l’huile d’olive extra vierge.

Opter pour l’automédication

Dès que vous apercevez une cystite symptome, rendez-vous dans l’immédiat chez un médecin. Une automédication est déconseillée. Les infections urinaires sont en réalité provoquées par le développement des bactéries appelées « Escherichia coli ». Présentes dans les intestins, elles migrent vers l’urètre, la vessie et les reins. La moindre erreur de traitement risque donc d’aggraver la situation et d’infecter les reins. Vous pouvez essayer les astuces naturelles mais tenez toujours en compte des conseils d’un docteur. Un médecin effectue d’abord un diagnostic complet sur vous puis vous propose un traitement adéquat. En fonction de votre état de santé, il peut vous proscrire des probiotiques qui rétablissent votre flore intestinale. Il vous demandera en même temps de réduire les rapports sexuels risquant de favoriser le transport des bactéries de l’anus vers la vessie jusqu’à ce que vous guérissiez entièrement.

CBD : tout ce qu’il faut savoir avant d’en acheter
Pourquoi l’huile de chanvre est-elle bonne pour vous ?