Comment assurer une voiture sans permis ?

assurer une voiture

Vous avez enfin sauté le pas et acheté le modèle de voiture sans permis qui vous plaisait tant ? Comme de nombreuses personnes qui succombent chaque année à l’appel de la voiturette, vous avez décidé de privilégier le côté pratique de ce véhicule. Mais avant de faire chauffer le moteur et de sillonner les routes, il reste encore une dernière étape à franchir. La souscription à une assurance automobile n’attend que vous. Vous ignorez ce qu’il faut faire ? On vous dit comment assurer votre voiture sans permis.

L’obligation de souscrire une assurance pour protéger sa voiturette

Le fait de conduire une voiturette exempte son utilisateur de passer par la case auto-école pour passer son permis de conduire de type A, A1, B, B1. Pour autant, il y a une nuance à apporter puisque la voiture sans permis se conduit différemment selon l’âge de la personne. Quelqu’un qui est né avant 1988 peut conduire une voiturette sans code ni permis de conduire, tandis qu’un autre né après 1987 doit être titulaire du Brevet de Sécurité Routière (le BSR) ou du permis AM. Outre ces conditions, il existe une disposition légale qui oblige chaque conducteur de voiture sans permis à souscrire une assurance. À partir du moment où un conducteur circule sur une voie publique, il doit assurer son véhicule dans le cas où celui-ci se retrouverait au cœur d’un accident de la route. Si les dispositions de l’article L 211-1 du code des assurances ne sont pas respectées, le conducteur fautif encourt une amende qui peut s’élever jusqu’à 150 euros. D’une manière générale, vous pouvez vous attendre à ce que les tarifs d’une assurance voiture sans permis soient plus bas que ceux d’une assurance auto classique. Avant de demander un devis, comparez les différentes offres proposées par les compagnies d’assurance. Pour cela, consultez le site www.assuranceendirect.com. En un coup d’œil, vous saurez quelles garanties vous conviennent le mieux et vous pourrez ensuite vous inscrire rapidement en ligne.

Le minimum pour protéger votre voiturette : la garantie responsabilité civile

Ne croyez pas que, comme votre voiturette est petite, se faufile partout et est facile à manier, vous êtes à l’abri de dommages matériels ou d’un accident de la route. Ainsi, avant de pouvoir conduire votre voiturette où bon vous semble, vous devez avoir souscrit auprès d’une compagnie d’assurance la garantie responsabilité civile. Il s’agit de la garantie minimale pour conduire un véhicule en toute légalité. Alors, à quoi sert cette garantie responsabilité civile ? Ne vous méprenez pas, elle permet de protéger tous les dommages qui pourraient être causés par votre véhicule à une tierce personne. On parle également d’assurance au tiers. Si vous conduisez par exemple sur l’autoroute A31 et que vous emboutissez la voiture qui vous précède, la victime du dommage pourra obtenir réparation. En cas d’accident de la route, que ce soit des dégâts matériels ou des préjudices physiques, la victime a le droit d’être indemnisée. Dans ces cas de figure, la somme relative à la réparation du dommage peut chiffrer très vite et le fautif n’a pas forcément les moyens de payer. La compagnie d’assurance entre alors en jeu pour apporter une aide financière. Grâce à la souscription de garantie responsabilité civile, votre assurance intervient et prend en charge tout ou partie du remboursement. Cette assurance au tiers ne concerne pas que le conducteur. Elle couvre aussi les dégâts causés par des individus qui vivent sous le même toit que lui.

La possibilité de choisir pour sa voiturette des garanties supplémentaires

La garantie responsabilité civile ne couvre que les dommages qui concernent les tierces personnes dans un accident de la route, peu importe sa nature et sa gravité. En revanche, il peut être intéressant de vous protéger davantage et de penser à vous. En effet, la garantie responsabilité civile ne prend pas en compte tous les dommages. Pour reprendre l’exemple précédent, si vous avez freiné brusquement avant d’emboutir la voiture et que le passager assis à côté de vous s’est blessé, la garantie responsabilité civile ne couvre pas ce dommage. Le préjudice causé à votre passager ne sera pas pris en considération par votre compagnie d’assurance. Vous devrez le réparer par vos propres moyens. Il s’agit de la même problématique si votre voiturette est endommagée. Pour ce faire, au-delà de l’obligation d’une souscription à l’assurance au tiers, vous pouvez choisir une ou des extensions de garantie. Il s’agit d’une couverture des risques plus importante, qui comprend différents types de garanties. N’hésitez pas à en parler avec un professionnel pour déterminer quelles protections seraient utiles pour vous. Parmi les garanties des assurances voiture sans permis, on retrouve la fameuse garantie tous risques. Dans ce genre de contrat, vous êtes certain de bénéficier d’une indemnisation complète de la part de votre assureur. Peu importe les dommages subis par votre voiture sans permis et votre rôle dans cet accident. Vous pouvez également vous protéger en cas de dégâts causés par une tempête ou par une catastrophe naturelle comme une inondation. Si vous estimez que vous vivez dans une zone à risque, cette garantie sera utile.

Un comparateur en ligne de compagnies d’assurance pour faire le meilleur choix

Grâce à toutes ces précisions, vous savez désormais ce qui vous attend. Vous pourrez conduire sereinement votre voiturette une fois que vous aurez sélectionné les garanties adéquates. Il ne vous reste plus qu’à établir un contrat d’assurance pour voiture sans permis auprès de la compagnie de votre choix. Vous pouvez vous rendre sur place ou faire vos démarches en ligne. Afin de vous aider dans cette dernière ligne droite, sachez qu’il existe des comparateurs gratuits. Ces derniers vous proposent de trouver en quelques clics l’assurance et la couverture qui vous conviennent en fonction de vos besoins. Remplissez un devis et découvrez l’offre qui est faite pour vous. Vous aurez besoin de vous munir de plusieurs documents dont la carte grise de votre voiturette ou d’anciens relevés d’informations d’assurance automobile. Une fois que toutes les données nécessaires ont été transmises et après validation de votre devis, il ne vous reste plus qu’à régler la somme de la souscription. Vous obtenez alors votre contrat d’assurance auto par mail.


Services de téléassistance pour personnes âgées : guide en ligne
Bénéficier de tarifs avantageux pour un achat de chicha en ligne