Choisir entre la solution de portage commercial et de portage salarial : 3 clés décisives

portage salarial

Publié le : 07 juillet 20235 mins de lecture

En raison de leurs objectifs communs, les solutions salariales et commerciales prêtent souvent à confusion. Pourtant, chacune d’entre elles possède son propre mode de fonctionnement. Le portage dit « commercial » permet aux indépendants de compenser leur manque de référencement auprès des entreprises. Quant au portage salarial, il se situe à mi-chemin entre le salariat et l’entrepreneuriat. Dans cet article, nous trouverez 3 clés décisives pour choisir entre les deux alternatives.

1-Une grande flexibilité au niveau de la gestion administrative grâce au portage salarial

La société de portage joue le rôle d’intermédiaire entre le salarié porté et la société cliente. Vis-à-vis du salarié porté, elle agit comme un employeur qui s’occupe de :

  • la gestion du compte d’activité ;
  • la transmission d’attestations aux instances sociales et fiscales ;
  • le versement d’une rémunération accompagnée d’un bulletin de salaire ;
  • la conformité à la législation liée à l’embauche.

L’entreprise cliente a souvent pour objectif de déléguer ses processus de gestion administrative à des tiers. Cela lui permet de se concentrer sur l’essentiel, à savoir le développement de son activité. Vous trouverez d’ailleurs sur cette page une société de portage qui garantit une prise en charge optimale aussi bien pour les salariés portés que pour les entreprises.

La solution de portage implique une relation tripartite entre le salarié porté, la société cliente et la société intermédiaire de portage. Cette collaboration s’exprime à travers deux types de contrats :

  • Le contrat professionnel entre le salarié porté et la société, assujetti au règlement du droit commun. Ses termes sont fixés par les parties contractantes.
  • Le contrat commercial entre le salarié porté et le client. Il indique les éléments indispensables à la négociation du service entre les deux parties, conformément à l’article L1254-22 du Code du travail.

Il est à signaler que les entreprises choisissent des consultants portés pour des raisons budgétaire. Le contrat de portage dit « salarial » leur offre cette flexibilité tant recherchée, en leur permettant de collaborer avec des experts. Il leur donne la possibilité de choisir la durée de la collaboration en fonction de la disponibilité du salarié porté et de leurs besoins.

2-Une gestion efficace des fournisseurs à travers le portage commercial

Le portage commercial se distingue du salarial par son objectif initial : une gestion efficace des fournisseurs. Il fonctionne comme un portage administratif qui consiste à engager une entreprise pour s’occuper des opérations administratives relatives aux contrats des fournisseurs.

L’entreprise tente alors de centraliser la gestion en confiant ce travail à un organisme unique : la société intermédiaire de portage. Celle-ci est chargée de toutes les procédures liées aux contrats et à l’enregistrement des fournisseurs. Elle joue également le rôle de superviseur en s’occupant des tâches fiscales et sociales.

3-Le statut idéal pour votre domaine d’activité

Les travailleurs indépendants qui choisissent le portage salarial, en faisant appel à ventoris.io par exemple, ont pour objectif d’évaluer leur niveau d’expertise, ce qui explique pourquoi la sélection est stricte. Le Code du travail indique que les consultants portés doivent fournir la preuve de leur expertise et de leur indépendance. Ainsi, ces professionnels sont autorisés à chercher de nouveaux clients et à discuter des termes du contrat, du service et des tarifs.

Par ailleurs, le portage salarial concerne surtout les prestations placées dans la catégorie des services intellectuels comme le coaching, l’informatique, la formation, le consulting, etc. Les deux concepts, salarial et commercial, sont donc bien distincts même s’ils possèdent quelques similarités qui seraient intéressantes à évoquer.

Les points communs entre le portage salarial et commercial

Si chaque type de portage convient à un profil spécifique, les deux approches conservent des objectifs communs. Elles se rejoignent sur plusieurs points mais le plus important reste : les risques juridiques, parce que la sous-traitance expose les parties impliquées à des dangers conséquents. Les sociétés de portage qui collaborent avec des travailleurs indépendants comme les fournisseurs et les freelances encourent le risque de délit de marchandage. Elles peuvent également être pénalisées pour le changement de statut des contrats de prestation qui prennent la forme de contrats de travail.

Le portage salarial permet d’éviter ces contraintes en plaçant la société intermédiaire de portage au cœur de la relation qui unit l’entreprise cliente et le consultant porté. Quant au portage commercial, il prévient les problèmes et les ambiguïtés dus à la sous-traitance avec les fournisseurs, en prenant en charge la gestion administrative.

À savoir : Le portage salarial et commercial s’adresse aux travailleurs indépendants qui se voient verser un salaire par la société intermédiaire.


Les avantages des t-shirts personnalisables pour les événements et les entreprises
Cadeaux d’entreprise high-tech : Les alternatives numériques pour une époque connectée

Plan du site