Centralisation gestion et diffusions de l’information produit : comment gérer son pim ?

pim

Une entreprise a pour objectif premier de générer un maximum de profit, à partir d’une bonne gestion des ressources matérielles et humaines. En même temps, l’entité est engagée préalablement à répondre aux besoins de la clientèle à partir d’une relation client bien fondée. Cependant, ces besoins ne sont pas figés et nécessitent un suivi constant, pour que l’entité puisse rester compétitive face aux autres entreprises. Toutefois, l’émergence du marketing électronique a allégé davantage ces charges, en fournissant un travail plus efficient. Et la mise en place du PIM a apporté une aide importante dans le domaine de gestion des données et diffusion de l’information produit. Mais comment y procéder ?

Mais qu’est-ce que le Product Information Management?

Le pim, acronyme de Product information management, GIP ou Gestion de l’information produit a fait son apparition aux États-Unis avec le jaillissement de l’internet. Celui-ci est une plateforme de gestion d’informations qui est employée, afin de regrouper toutes les données concernant un produit. Une gamme d’informations qui va être diffusée, dans le but de promouvoir un certain nombre de produits. D’une autre manière, l’entreprise use également de ces données, recueillies par cette technologie pour optimiser les différentes stratégies d’amélioration. Également, le PIM peut toucher différents domaines, tels l’e-commerce, le I.T, le marketing, et la communication. La gestion du PIM doit passer par la centralisation des données, l’organisation de ces dernières et leur stockage, pour finir avec la diffusion des informations. (cliquez ici pour plus d’informations.)

Comment centraliser et organiser des données?

La centralisation de données est la première étape du PIM. Elle consiste à collecter des informations grandement éparpillées depuis plusieurs canaux. De ce fait, plusieurs supports d’information sont requis pour que l’opération agisse mieux. Les données, mises en question, peuvent être des données de navigation, des tickets de caisse, des cartes de fidélité, e-mails sortants, ou encore des informations provenant de la Gestion de la relation client.

Après, ces données doivent être classées à la manière cross canal pour mieux rassembler celles qui ont un plus de cohérence. D’ailleurs, les données seront classifiées selon les critères du produit : les caractéristiques générales (libellé, code, SKU…), les caractéristiques spécifiques (couleur, matière, dimensions, propriétés…), les caractéristiques marketing (accroche, avantages produits…), les caractéristiques logistiques (poids brut, poids net, hauteur, largeur…), etc. 

Cette collecte s’achemine vers une unification des données d’un produit. Ainsi, en cas de mise à jour, il ne sera plus question d’une consultation individuelle des produits. Une simple connexion sur PIM suffit pour n’importe quelle modification, et le tour est joué.

Comment se passe la diffusion de l’information produit ?

L’étape finale du pim consiste à faire une diffusion de l’information produit. Cependant, celle-ci est d’ordre capital, car elle nécessite la mise en place d’une stratégie, afin de ne pas compromettre la présentation ou l’image du produit en question. Cette stratégie de diffusion a pour principal objectif de conscientiser le public visé, sur les réelles valeurs des informations collectées, et non uniquement un focus sur les canaux. Ainsi, cette stratégie doit être abordée telle une stratégie de communication : connaître le public cible , les manières utilisées pour rendre attractif le produit, pour être finalement diffusé automatiquement sur les canaux de vente.

À savoir que, les informations partagées doivent faire coïncider l’attente du public et les réelles forces du produit. Ainsi, il est primordial de rendre les informations accessibles à tout lecteur, car leur incompréhension les dénaturera de leurs réelles fonctions. Encore, il est crucial de bien connaître le type et la quantité d’informations devant être fournies au grand public. De plus, les consommateurs sont facilement appréhendables lorsque leurs capacités cognitives sont à vos connaissances.

La présentation et le nom du produit jouent un rôle vital, même pour le marketing électronique. Ainsi, avant d’entamer une diffusion, il faut s’assurer que l’habillage graphique et le nom attribué au produit sont assez attrayants. Oui, uniquement ces éléments pourront faire lui différencier aux autres. Toutefois, la pertinence des publicités reste indispensable, car c’est de cette manière que le produit communique avec les consommateurs.

Tout cela, pour finalement s’assurer qu’un bon produit ait été diffusé, automatiquement par le PIM, sur tous les canaux de vente : les plateformes, les markets places, l’e-commerce, print ou point de vente.

Pourquoi finalement se pencher sur le PIM ?

Le PIM est l’une des solutions dédiées pour ceux qui veulent économiser du temps et de l’argent, les anciennes pratiques pour un peu de modifications, les mises à jour, dépensaient énormément de temps et d’énergie. Aujourd’hui, ces mises à jour peuvent se faire en un temps record. Aussi, l’enrichissement des données devient plus facile, un allègement qui permet à l’esprit de se focaliser sur l’innovation et non sur des travaux pouvant être traités automatiquement. Le PIM assure également une continuité et une cohérence des parcours d’achat, au sein de cette relation entreprise client. Malheureusement, intégrer le système de gestion d’informations s’avère couteux et pourtant il ne peut administrer à 100 % les informations liées aux produits multimédias.

Qu’entend-on par signature électronique ?
Le rôle et la mission d’un manager de transition